Clavier nettoyable contre la SARM

Un nouveau clavier qui fait un rappel aux utilisateurs quand il a besoin d’être nettoyé développé par les scientifiques du University College London Hospitals NHS Foundation Trust (UCLH), avec le soutien du NHS Connecting for Health 

Le clavier très avancé de Medigenic est conçu par le UCLH avec une collaboration du microbiologiste Le Dr. Peter Wilson et scientifique clinique Dr. Paul Ostro, réclame que les cases de SARM peuvent être diminuées de 10%.  

Les microbiologistes ont conçu avec la fondation un clavier avec un minuteur qui rappelle les aides-soignantes quand il a besoin d’être nettoyé. Il y a des capteurs cachés qui garantissent le nettoyage avec des lingettes acholiques.   

Les scientifiques voulaient êtres sur que, avec l’augmentation de l’usage des ordinateurs dans les hôpitaux, le risque de l’infection ne l’augmente pas.    

Le Dr. Ostro a dit : « le SARM sur les claviers est un véritable problème car on ne peut pas nettoyer un clavier normal facilement, on ne peut pas nettoyer entre les touches. On ne peut pas mettre de l’eau ou autres matières liquides qu’on utilise pour nettoyer.  

La propre recherche de UCLH montre que 20% des clavier peuvent être contaminés par le SARM. Les housses en plastique qui sont souvent utilisés et rarement nettoyés, peuvent eux-mêmes aussi être porteurs de différentes bactéries. Ceci augmente donc le risque de la transmission du superbactérie, qui tue environ 5000 personnes au Royaume-Uni.  

Le Dr. Wilson a dit : « Comme nous allons utiliser les ordinateurs de plus en plus nous avons dit qu’il faut qu’on mette en place un modèle qui est très facile a nettoyer pour couper le cercle des infections.  

Les docteurs ont donné leur concept aux fournisseurs de matériaux médicaux, Esterline, qui a développé une lumière flanchant qui n’arrête pas de clignoter avant que les capteur ont détectés de l’alcool.   

La porte-parole d’Esterline a dit aux E-health Insider : « Le clavier Medigenic est unique dans son sort car il est donc capable de faire un signe quand il doit être nettoyé, ceci est donc pour la protection non seulement du patient mais aussi du personnel. Le sentiment de taper sur un clavier normal faite qu’on peut rentrer des infos très rapidement et le fait qu’il a une surface lisse permet de le nettoyer avec les désinfectants de qualité hospitalière » 

Le clavier (modelé ci-dessous) peut être accompagné d’une souris qui est conçue avec une sous-surface lisse au lieu d’être fait avec une boule qui normalement collectent des bactéries.  

Dr Wilson a dit : « Les tests du clavier Medigenic dans une salle d’opération au UCLH ont montrés une réduction significante de trace de contamination bactérienne dans une plage allant de 0.5 – 1.4 log (71% – 96%) pour les paramètres de l’alerte de nettoyage du 1H30 à 12 heures.    

L’alerte de nettoyage offrait un avantage important dans la conception de Medigenic en favorisant un niveau élevé de conformité au nettoyage et une réduction de la contamination bactérienne lors d’une utilisation en salle d’opération. » 

Il a ajouté que, le cas échéant, une lumière clignotante encouragerait les utilisateurs à nettoyer leur clavier plus souvent. 

« La lumière clignotante est un peu ennuyeux donc les utilisateurs sont plus susceptibles de prendre un chiffon imbibé d’alcool et de nettoyer la surface pour l’éteindre – et bien sûr, ils se désinfectent les mains tout en le faisant. » 

Duncan Barton, responsable du contrôle des infections à UCLH a déclaré à E-Health Insider : « Les nouveaux claviers aideront les aides-soignantes qui sont responsable du nettoyage l’équipement à faire face plus facilement et plus rapidement aux dangers potentiels du SARM. La conception d’une surface plane contribuera à faciliter le nettoyage rapide et facile avec des lingettes imbibées d’alcool. » 

« Alors que nous approchons du moment où le personnel infirmier doit constamment passer d’un patient à un ordinateur, cela contribuera à limiter les risques de propagation du SARM jusqu’à 10% et nous aidera à continuer à atteindre les objectifs de réduction du SARM du ministère de la Santé par la moitié d’ici 2008. »  

Les membres du conseil d’administration de l’hôpital UCLH ont été impressionnés par les résultats des tests et ont maintenant approuvé l’achat de 2000 claviers, qui seront livrés au début de l’année prochaine. Les claviers ont une durée de vie allant jusqu’à quatre ans. 

Le Dr Wilson a déclaré : « Il s’agit d’un pas en avant significatif dans la lutte contre les infections telles que le SARM. Vous pouvez organiser des campagnes d’éducation pour inciter les gens à se laver les mains plus souvent, mais l’impact ne dure que huit semaines environ. Mais avec ces claviers, vous avez un rappel constant pour vous dire qu’il est important de se laver les mains et de garder votre ordinateur propre. » 

Les claviers à l’épreuve du SARM ne sont pas les premiers sur le marché au Royaume-Uni, bien qu’ils soient les premiers à être développés par un groupe de confiance du NHS. Un de ces claviers, le SlimKey-MD en caoutchouc de silicone et en polycarbonate, est fabriqué par IKEY, une société basée à Austin, au Texas. 

Une étude menée à l’université de Chicago sur des claviers d’ordinateur et des bactéries autres que le SARM a montré que le simple fait de toucher un clavier, même avec des gants, risquait de transmettre une bactérie résistante aux antibiotiques, et que l’eau et le savon ne supprimaient pas nécessairement l’infection.